post-title Quel cadre légal pour mon entreprise ?

Quel cadre légal pour mon entreprise ?

Quel cadre légal pour mon entreprise ?

Quel cadre légal pour mon entreprise ?

A ce stade la question a vous poser est la suivante : pour pouvoir exercer mon activité en toute légalité quel cadre juridique faut-il choisir ? L’entreprise individuelle ou la société ?

Si vous pensez créer une petite entreprise et que vous n’envisagez pas un développement important à court terme, la solution la plus simple et la plus rapide est sans doute de vous installer en entreprise individuelle.

Entreprise individuelle

Dans ce cas vous formerez avec votre entreprise une seule et même personne et n’aurez pas de compte à rendre donc peu de formalité. L’entreprise individuelle vous permettra notamment si votre chiffre d’affaire prévisionnel se situe en dessous d’un certain seuil, de bénéficier d’un régime fiscal ultra simplifié, réduisant vos obligations comptables au minimum.

Société : EURL, SAL, SAS

Si vous envisagez au contraire un développement rapide, ou si vous avez des associés, la société s’imposera : EURL, SAL, SA, SAS, le choix semble compliqué mais dans la majorité des cas les créateurs choisissent la SARL, un type de société qui s’adapte à de nombreuses situations. J’espère que maintenant c’est un peu plus clair pour vous.

Mais si vous créez une société SARL : quelles seront les conséquences pour moi et pour mon entreprise ?

Pour bien cerner les conséquences de ce choix il vous faut avant tout comprendre une chose fondamentale.

En créant une société et non une entreprise individuelle, vous donnez naissance à une nouvelle personne : votre entreprise. Juridiquement elle serait distincte de vous.

Vous allez devoir lui donner un nom, c’est-à-dire une dénomination sociale, de l’argent et des biens qui constitueront son patrimoine de départ et qui lui permettront de fonctionner : c’est le capital social. Et également un domicile qui sera le siège social de votre entreprise.

Ainsi, vous n’agirez plus en votre propre nom mais en qualité de dirigeant, tous les engagements que vous prendrez se feront au nom et pour le compte de la société. Certes vous devrez vous pliez à un grand nombre de formalité, mais l’avantage c’est que vos biens personnels ne seront pas confondus avec ceux de votre société.

Existe-t-il une formule qui peut tester son idée d’entreprise sans pour autant créer une entreprise ?

Oui il en existe plusieurs, vous pouvez tout d’abord faire héberger votre activité temporairement dans une couveuse d’entreprise, dans une coopérative d’activité d’emploi ou recourir au portage salarial.

Notez que vous pouvez également opter pour le statut d’auto entrepreneur. Cela consiste à créer une entreprise individuelle en utilisant un formulaire simplifié et faire le choix de payer ses charges sociales voire fiscales au fur et à mesure de vos rentrées de chiffre d’affaire : pas d’encaissement donc pas de charges à payer.

C’est donc une excellente formule sans prendre trop de risque, mais c’est une formule qui ne convient pas forcement à toutes les activités et qui est limité à un certain chiffre d’affaire.

Renseignez-vous bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *